Marie DORVAL (1798-1849), Comédienne française du théâtre romantique

 

Neuf lettres autographes adressées à Alfred de Vigny.

Une lettre à Pauline Duchambge
39 pages in-8, (traces de montage par onglets).

 

Superbe correspondance amoureuse de la grande comédienne à son cher ange, le poète Alfred de Vigny, écrite durant les quelques mois d’une tournée l’ayant menée à Toulouse, Nîmes, Montpellier, Sète, Pézenas, Béziers, et au cours de laquelle elle joua notamment le rôle de Kitty Bell dans Chatterton, créé par elle à Paris l’année précédente.

 

Criblée de dettes, Marie Dorval avait dû se résoudre en juin 1836 à partir en tournée dans le sud de la France. Elle n’en revint qu’au mois de mai 1837, écrivant presque quotidiennement à son amant.

 

A travers ces lettres, on suit l’évolution de leur relation qui devait s’achever par une douloureuse rupture en 1838, mais également les échos de la vie théâtrale en province et les succès remportés par la pièce de Vigny, drame romantique par excellence, et l’on y trouve également des nouvelles de la vie familiale de Marie Dorval, mariée depuis 1829 à Jean-Toussaint Merle, régisseur de théâtre, qui ne voyait pas d’un mauvais œil la liaison entre sa femme et Vigny, poète reconnu.

La comédienne évoque également son « amie » Pauline Duchambge (Une lettre à Pauline fait partie de cette correspondance) ainsi que ses trois filles, Louise, Gabrielle et la plus jeune Caroline qui l’accompagne lors de cette tournée.

Ces lettres, certaines faisant 8 pages, protestent de l’amour de Marie pour le poète qui, tiraillée entre sa mère et son épouse Lydia à la santé chancelante, souffre des potentielles conquêtes de la comédienne dont les journaux de province se font un plaisir de colporter.

 

 

Détail des lettres sur demande 

 

Marie DORVAL (1798-1849)

0,00 €Prix