Paul VERLAINE (1844-1896), poète.

 

Lettre autographe signée « P. Verlaine » adressée à Léon Vanier, Sans lieu (Paris), le 17 février 1888.

Quatre pages in-12.

 

BELLE LETTRE SUR AMOUR ET SON TRAVAIL D’ECRITURE

 

Verlaine envoie à son éditeur deux paquets d’épreuves et attend son retour avec impatience.

 

« Ça m’étonne que la pièce à Fernand Langlois soit à ce rang. Je pensais qu’elle était vers la fin. Mais je réfléchis que je l’aurais remplacée là par la pièce Ecrit en 1888 (que je remplacerai elle-même par une pièce en train – s’il est jugé nécessaire). D’ailleurs je vais vérifier ça dans ma table en double. Et aussi bien, elle n’est pas mal là. Autant l’y laisser et ne pas trop remanier.

Vous avez vu que j’ai numéroté, comme c’est l’usage. J’avais supprimé dans la pièce : adieu, la strophe : et j’ai peur aussi quand vous serez en terre etc.

Je l’ai rétablie :

Je n’aurais d’une part pas voulu mêler mon fils à ces querelles. Mais ils le mêlent bien, eux, à leur faux ménage et sans doute à leurs paroles sur moi dont ils ont volé l’argent. Il est juste au fond que l’enfant sache comment j’apprécie, et le re-« mariage » et les canailleries légales de sa mère. Allons-y donc d’ « Et j’ai peur aussi etc et d’ O vous sans égard pour le tien et le mien ! ».

La pièce « L’adultère, du moins celui codifié », qui sera dans « Bonheur », expliquera bien ce que j’entends par adultère dans ce volume ci, enlèvera tout soupçon de cocuisme, toujours ridicule, pour « la postérité », enfin mettra les choses au point. C.Q.F.D. (…)

Quand verrez Thomas, n’est- ce- pas ? n’oubliez pas pour le blanchissage : c’est très important au fond.

Quel temps ! Vive Broussais !

Pourtant je pense à l’en aller vers le 20 du mois prochain. Ça me ferait quelque chose comme 400 francs pour passer le mois d’avril, me rhabiller un peu, attendre les 920 fr du notaire, sans compter que je pourrai toujours passer ce mois d’avrils ou. Partie chez Lepelletier et économiser d’autant. Je parle d’aller chez Le pelletier avec cette liberté parce qu’ami d’enfance, sais ne pas le gêner du tout et il me l’a offert ? Quand croyez-vous qu’aura paru Amour ? et Parallèlement, quoi de Rops ? Régamey ? Forain ?

 

A bientôt donc des épreuves.

 

Votre infatigable

P. Verlaine».

P.S : Ci-joint pièces pour Bonheur à joindre

Paul VERLAINE (1844-1896), poète.

3 000,00 €Prix

    Une question ? Merci de me contacter ici.

    logoPF.png